07/01/2010

Cela fait déjà du temps

et des millions d'hectolitres d'eaux usées

que le poète n'a plus déposé ici

ses sacs de toutes les couleurs

déchets de son imagination.

Tandis qu'au ciel planent

de gros nuages annonciateurs

de pluies acide

et de neige

en linceuls.

La source a tari

Et son ruissellement s'est tu

Manon a fermé le robinet

Et la voila qui change d'avis

Goutte à goutte

les mots sortent

des poches à oubli

Il fera jour demain

Et du soleil

et du soleil

plein les mains.

22:20 Écrit par Jacques dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

C'est vraiment très empreint de poésie, et étant poétesse publiée je ne peux que trouver cela infiniment plaisant, musical et gracieux.

Au plaisir j'espère

Écrit par : Maria Maddalena Ivaldi | 19/12/2010

Les commentaires sont fermés.