28/04/2007

CANICULE

Comme dans ce film qui se passe en Bauce

Quand Mioumiou appuyée sur la table

Par derrière reçoit toute la sauce

Et que les veaux transpirent à l'étable

 

Nous voyons passer lentement notre âge

Oh ce n'est même pas désespérant

C'est tout comme un très long voyage

Nous y prenons tout notre temps.

 

16:25 Écrit par Jacques dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

quand defilent les années quand s'ajoutent les âges
il est difficile de ne pas y penser
car il faut les ans savoir porter..
...
cordialement

Écrit par : aramis le rimailleur dingo | 28/04/2007

Les commentaires sont fermés.