20/11/2006

Chercher le rêve

Où sont passées mes nuits torrides

Où en rêves je passais en revue

Celles qui avec moi étaient nues

Quand elles n'avaient pas de rides

 

Du temps où j'étais cheval piaffant

Créant de spéciales acrobaties

Semant gaiement mon parfum de vanille

Dans les voiles de mon mat ardent

 

De ces rêves j'ai fermé ma boutique

J'étais le patron et le seul client

Au mur j'allais droit dedans

A trop le tendre, casse l'élastique

 

Alors je me vois nager dans l'eau grise

Moi qui ne sait même pas nager

Et les rives au loin de s'éloigner

Dans les brumes perdant mes emprises

 

Reste la réalité tout éveillé

Mon lopin d'empire des sens

Je voudrais tout y faire avec décence

Sauver ce que j'y ai à cultiver

 

Pour peut-être un jour revivre

De nouveaux rêves à emmagasiner

D'autres plaisirs à réaliser

Voie de la nuit chaude à suivre.

 

 

10:02 Écrit par Jacques dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.