16/11/2006

"C'est mon pays

parce que j'y suis né".

Je ne sais plus le nom du type qui chante çà et qu'on entend souvent à la radio.

C'est un tube chez les "sociaux" parce que les mots dits "sont justes" et aller contre serait du racisme, du négationime, de la xénophobie et tout le toutim.

Moi j'habite un pays où j'ai eu la chance de naître et que je partage avec tous les citoyens du monde, y compris ceux qui n'y sont pas nés et qui, selon moi, ont le droit d'y voir naître leurs enfants sans que ceux-ci n'aient à revendiquer haut et clair d'en être selon qu'ils y sont nés. Bordel, un chanteur s'appelant Dewinter, par exemple, chanterait de même on crierait au scandale, au nationalisme, à la provocation etc...

Il faut faire attention aux mots quand on les jette dans les médias, quand on en fait des chansons qui deviennent parfois slogans, dont on ne retient que le refrain.

Il faut tout autant se méfier des idées disant que la terre appartient à tout le monde, que chacun y a sa place et celle-ci en serait immuable selon le lieu où on naît et l'on rejoint immanquablement l'expression "Notre pays (riche) ne peut accueillir toute la misère du monde" et son corrollaire "il faut aider les gens à rester chez eux" donc surtout à ne jamais arriver chez nous.

Il est utile à ce moment de signaler que toutes les armées du monde, toutes les polices du monde, sont formées et équipées par nos pays riches. Que le modèle de société que l'on construit partout est le nôtre, de gré ou de force, que les succès (et profits) engrangés dans les pays pauvres (via par exemple les délocalisations) le sont tant à leur détriment qu'au détriment des peuples et des travailleurs de nos pays où il serait un privilège d'être né.

Voila, une réflexion du matin, qu n'engage que moi, petit citoyen du monde, né en Belgique, cul dans le beurre, c'est pas de la poésie mais pas le temps avant le boulot de jongler en rimes.

07:54 Écrit par Jacques dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.