14/06/2006

En panne

Le poète abscon est en panne d'inspiration, en fait il est crevé, pire qu'une bouée au large de Nieuport là où le smeerpijp déverse toute la merde flamande aux futurs maatjes d'Oostende.

Le poète voudrait retrouver les accents secrêts qui le faisaient vibrer et penser que les z'amours étaient passionnement PRESQU'impossibles, il ne restait qu'un millième de pour cent pour...

Enfin, il faut vivre avec son temps, continuer de manger du poulet aux hormônes et se dire qu'on ne vit pas si mal pour de petits ouvriers.

Requiescat in pace et ferme ta gueule, surtout.

21:37 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.