12/05/2006

Revoici le temps des assassins

La peste brune s'est réveillée

On le savait, elle prospérait

Voici déjà quelques années

Sa haine, elle hurlait

 

On avait fini par s'y habituer

On désserrait même le cordon

Certains, à elle, voulaient s'allier

Ou même leur accorder un pardon

 

Chaque jour du côté flamand

On bastonne à la couleur de peau

Non ce ne sont pas des allemands

Ces adeptes de l'ordre nouveau

 

De bons belges, Van de quelque chose

Très attachés à leur famille

Aux idées noires que l'on impose

Et qu'importe l'infamie

 

Anvers réveille ses vieux démons

Du zoo sortent les louveteaux

A la carotte préférant le bâton

La faucheuse aiguise sa faux

 

Assisterons nous encore en silence

Avec quelques cris d'agneaux

Aux criminelles jouïssances

De tous ces beaux salauds ?

 

Allons-nous leur donner le droit de tuer

Qualifiant le crime de cas isolé ?

 

Nous avions de quoi l'éradiquer

En 1945, un certain huit mai,

Cette maladie que l'on a préféré

Laisser croupir en fait

15:39 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.