05/05/2006

Encore ce ciel

Tout gris, tout de plomb vêtu, un ciel sans oiseau, sans contours de nuages. Ce ciel qui s'assombrit et couvre la terre d'ombre où on ne respire plus, comme fondus dans une chape de béton coulant lisse.

Et une pluie, légère, juste bonne à humidifier la poussière pour la coller au sol, l'imprègner à la grisaille des pavés.

Pas un atome de vent, un air lourd, chargé d'irrespirable comme si le temps n'en finissait pas de s'arrêter.

Ce ciel de mai, si triste, si novembrier sans les frimas, écrasant toute vie d'un linceul de satin noir et...

D'un coup.. l'éclair... le tonnerre... colère de dieux inconnus, le vent qui se lève, les jeunes feuilles qui frémissent, c'est déjà presque l'été... en Belgique.

20:29 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonne fin de semaine!

Écrit par : Bruno | 05/05/2006

Les commentaires sont fermés.