21/04/2006

Les voilà encore...

Les ceux-là qui n'ont aucun droit sauf de crever la gueule ouverte parce que n'existant pas au gré des décideurs des malheurs de l'humanité.

Les ceux-là qui occupent nos églises pour crier "Asile" et dont on parle un peu, point trop certes, ce soir Anderlect et le Standard s'affrontent, c'est bien plus captivant.

Depuis ce matin plein soleil en région liégeoise ils sont une centaine dans une petite église de Glain. L'espoir au coeur après tant de désillusions.

Ce sont des hommes, des femmes, des enfants, d'ailleurs, du monde entier, les ceux qui croyaient que la Belgique était encore une terre d'accueil.

"Un jour viendra, couleur d'orange, de feuillages au front, un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront, un jour comme un oiseau sur la plus haute branche..."

Aragon et Ferrat nous montraient en leurs temps la voie. C'est à nous d'en faire autant et mieux, nous en sommes encore capables.

12:43 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.