24/01/2006

Bordel de cul(ture)

 

Qui m'aurait dit

Il y a un mois et demi

Que je rencontrerais

Une vraie femme ?

 

Etais-je à ce point infâme

Que toutes de moi s'écartaient

Ne voulaient en moi que l'ami

Ou plus loin dans quelque paradis ?

J'ai quelque peu tourné la page

Changé la nature du fromage

Redécouvert ce qui m'était interdit

Recouvré la vraie vie.

Oui je pourrais vous en dire

De nos nuits au lit en délire

Mais évitons les quiproquos

Je ne suis pas un salaud.

Enfin c'est ce je crois

Juré, craché, je touche du bois

Le poète est enfin bien

Est-ce la Force du Destin ?

17:35 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Joli poème, très bien construit et enjoué je trouve... Puisse le poète vivre une belle histoire...

Écrit par : fallen-angel | 31/01/2006

Les commentaires sont fermés.