13/01/2006

Amitié

C'est con à dire mais l'amitié, la vraie, je la décline ici en prose. Un ami nous est revenu alors qu'on le croyait presque, sinon, mort, il est bien là, il nous est revenu, certes il éprouve bien des difficultés à exprimer son soi tout naturel, mais il est là et j'en suis très heureux, merci Ava de m'avoir ouvert la porte, merci Maugus, mon ami, de m'avoir rouvert la tienne. Sans vous, le poête des bas fonds serait encore à se demander où sont ses soleils, ou, du moins, ses phares pour le mener au dela des Sargasses.

00:04 Écrit par Jacques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.